Association des Ecrivains de Bretagne

bandeau accueil

Le Déshonneur de Jan Cocheril

par François-Xavier DAVID

Couverture d’ouvrage : Le Déshonneur de Jan Cocheril

"Alors que je montai les escaliers pour rejoindre enfin notre logement, je vis que des gendarmes en arme m'attendaient à la porte.
- Mon colonel ! dit le plus gradé des trois. Nous sommes venus pour vous arrêter.
- M'arrêter ? Moi ! Vous vous moquez de moi, j'espère ?
- Du tout, mon colonel ! On  vous a laissé accompagner votre dame et vos enfants afin qu'ils ne voient pas ça, mais je suis... Pardon, mais je suis désolé, nous avons reçu des ordres.
- Des ordres ? Mais de qui donc ? demandai-je furieux.
- Du commandant ! Enfin, le chef d'escadron de la gendarmerie Le Blanc de Monthault.
- Ce jeune royaliste nouvellement promu ? Ça promet.
Ce ne fut que dans le début de la matinée que je fus soustrait de ma cellule et conduit, entravé aux poignets et aux chevilles, dans le bureau de ce jeune chef d'escadron. Je fus traité comme le pire des criminels par ordre de ce jeune premier qui n'était autre qu'un fanfaron. Il se donna des airs d'officier supérieur alors qu'il n'en avait pas du tout la trempe. Je me promis, à l'avenir, quelque fut mon sort réservé à l'instant où j'y pensai, que je mènerai une enquête sur cet homme-là.
- Cocheril ! dit-il sans aucun respect ni politesse. Vous...
- Colonel Cocheril, je vous prie, pour le moment, je suis encore votre supérieur hiérarchique.
Le Blanc de Monthault sourit, un sourire mesquin tout en épiant le moindre de mes gestes impossibles à faire puisque je ne pouvais pas bouger, mais il devait avoir peur de ma réaction. Il ne répondit pas à mon intervention.
- Vous êtes reconnu coupable d'allégeance à l'empereur, définitivement exilé sur la principauté de l'île d'Elbe.
- Je suis reconnu coupable ? Mais alors par quel tribunal ?
- Vous avez le choix, en fonction de votre grade, de pourrir en prison jusqu'à ce que mort s'en suive, ou rejoindre votre domicile, y demeurer en résidence surveillée, être un demi-solde jusqu'à votre âge de retraite qui sera calculée sur cette demi-solde, bien entendu. Il vous sera également interdit d'avoir un autre emploi puisque vous conserverez le grade actuel, inutile dans le civil, mais qui peut vous apporter des honneurs que nous ne reconnaissons de toute façon plus.
Je vis bien qu'il me fut impossible de répondre, j'attendis donc qu'il m'en donnât l'autorisation, de répliquer à d'éventuelles questions pour enfin m'exprimer et faire mon choix.
- Vous avez aussi d'autres possibilités qui s'offrent à vous, demi-solde donc, mise à la retraite, démission plus ou moins spontanée, surveillance à domicile que je viens de citer, ou encore l'exil. J'ai appris ce matin que votre épouse et vos enfants étaient partis hier en famille, vous devriez être raisonnable et les rejoindre. Vous y avez toute votre famille, il me semble, vos parents, de frères et des sœurs, vous y serez mieux qu'en exil ou en prison. Si vous avez des questions, je vous écoute, mais essayez d'en réduire le nombre,  je n'ai pas de temps à perdre avec les traitres".

Jan Cocheril, lieutenant-colonel de la Gendarmerie confronté comme tous les militaires à cette période-là, est soumis aux changements dans l'armée avec l'exil de l'empereur, l'accession au trône de Louis XVIII, frère du roi décapité, puis du retour de l'empereur pendant les Cents-Jours, et à nouveau son départ. Cette ultime fois, Jan se retrouve chassé de la Gendarmerie et devient un demi-solde, obligé de rester enfermé à La Gautrais, chez son oncle Pierre, à Saint-Briac. Même s'il  n'est plus en service, sa seule enquête consiste à retrouver un être cher disparu.

Tome 13 sur 13 de la saga Jan Cocheril

Illustration : Tifenn-Athénaïs David (Instagram : la_petite_fee_spaghetti)

537 pages

À propos de l’auteur

Il s’installe en Haute-Garonne en 1998 pour raisons professionnelles après un passage en Alsace, passionné de généalogie depuis l’âge de 13 ans, il a découvert, au fil des recherches d’abord par courrier puis avec les outils informatiques que les origines familiales aussi bien paternelles que maternelles étaient en Bretagne depuis la fin du XVe siècle, d’abord à Saint-Briac-sur-Mer (35) depuis 1490, Dinan (22) depuis 1687, Camors (56) depuis 1450 et Glénac (56) depuis 1850.

Vivant près du Mont-Saint-Michel, il passe toutes ses vacances en Bretagne jusqu’à l’âge de 15 ans avant de s’engager dans la Marine nationale à Brest, où il devient infirmier.

Après avoir quitté la Marine en 1997, il se convertit dans l’informatique, muté à Toulouse, il se convertit une nouvelle fois en qualité de Directeur des Pompes funèbres.



Autres livres de François-Xavier DAVID

Nous irons ensemble
Nous irons ensemble
Mémoire trahie
Mémoire trahie
Jan Cocheril, enquêteur à Saint Briac
Jan Cocheril, enquêteur à Saint Briac
Couverture d’ouvrage : Un papa ne pleure pas
Un papa ne pleure pas
Couverture d’ouvrage : Pour l'amour de Blaise
Pour l'amour de Blaise
Innocent Le Bastar
Innocent Le Bastar
Couverture d’ouvrage : Benoni Rivière
Benoni Rivière
Couverture d’ouvrage : Surtout ne dis rien
Surtout ne dis rien
Couverture d’ouvrage : Les Ailes de l'ange Gabriel
Les Ailes de l'ange Gabriel
Couverture d’ouvrage : Jan Cocheril, capitaine à Saint-Malo
Jan Cocheril, capitaine à Saint-Malo
Couverture d’ouvrage : Giambattista Borghèse della Chiesa ou L'Oublié de la Vie
Giambattista Borghèse della Chiesa ou L'Oublié de la Vie
Couverture d’ouvrage : La colère de Jan Cocheril
La colère de Jan Cocheril
Couverture d’ouvrage : Lieutenant Jan Cocheril, gendarme à Rennes
Lieutenant Jan Cocheril, gendarme à Rennes
Couverture d’ouvrage : Jan Cocheril : capitaine de l'an VIII
Jan Cocheril : capitaine de l'an VIII
Couverture d’ouvrage : Jan Cocheril contre Jan Cocheril
Jan Cocheril contre Jan Cocheril
Couverture d’ouvrage : Jan Cocheril dans la Tourmente
Jan Cocheril dans la Tourmente
Couverture d’ouvrage : Jan Cocheril et le mystère Aaron Cohen
Jan Cocheril et le mystère Aaron Cohen
Couverture d’ouvrage : Jan Cocheril et l'Affaire Ribault
Jan Cocheril et l'Affaire Ribault
Couverture d’ouvrage : Jan Cocheril et le Tueur de femmes
Jan Cocheril et le Tueur de femmes
Couverture d’ouvrage : Jan Cocheril et l'Affaire des Empoisonnés
Jan Cocheril et l'Affaire des Empoisonnés
Couverture d’ouvrage : L'Exil de Jan Cocheril
L'Exil de Jan Cocheril
Couverture d’ouvrage : Le Panseur de Rhoddin
Le Panseur de Rhoddin
Couverture d’ouvrage : Frère Boniface
Frère Boniface
Couverture d’ouvrage : Les Roues de la Liberté
Les Roues de la Liberté
Couverture d’ouvrage : Virus
Virus
Couverture d’ouvrage : Un certain Jonathan
Un certain Jonathan
Couverture d’ouvrage : 3 rue Fontille
3 rue Fontille
Couverture d’ouvrage : Toi... Moi... Nous !
Toi... Moi... Nous !
Couverture d’ouvrage : GuS - Le crime du Le Mans - Tours
GuS - Le crime du Le Mans - Tours
Couverture d’ouvrage : GuS - Et les trois assassinats de Rennes
GuS - Et les trois assassinats de Rennes
Couverture d’ouvrage : GuS - Noyade à Brocéliande
GuS - Noyade à Brocéliande
Couverture d’ouvrage : GuS et l'Homicide de la plage d'Apigné
GuS et l'Homicide de la plage d'Apigné
Couverture d’ouvrage : GuS - Face aux Agressions
GuS - Face aux Agressions
Couverture d’ouvrage : François de La Roche
François de La Roche
Couverture d’ouvrage : Plan "D"
Plan "D"
Retour en haut