Association des Ecrivains de Bretagne

bandeau accueil

Les aventures du chevalier de Fréminville marin, savant et travesti

par Gilbert SIOU

Les aventures du chevalier de Fréminville marin, savant et travesti

Le Chevalier Christophe-Paulin de la Poix de Fréminville nait à Ivry sur Seine en 1787 dans une grande famille d'écrivains, juristes, ingénieurs et marins. Il est fait Chevalier de Malte dès son enfance. Engagé dans la marine à 14 ans, il poursuit une carrière d'officier de marine jusqu'au grade de Capitaine de frégate et participe à plusieurs combats navals. Amoureux de la Bretagne, il réside à Brest entre deux campagnes et y prend sa retraite. Il décède de maladie dans cette ville en 1848.
Fréminville est un original, royaliste et légitimiste (au point de démissionner de la marine à l'avènement de Louis-Philippe). Dès l'adolescence il s'intéresse à la nature, il suit les cours de Lamarck et Brongniart au Muséum d'histoire naturelle. Il manque de mourir de la fièvre jaune à Saint-Domingue, navigue en Mer glaciale, en mer Baltique, aux Caraïbes...
C'est là qu'il rencontre Caroline et vit une tragique histoire d'amour (elle se suicidera pour lui) qui sans doute influencera son comportement ultérieur. À son retour en France il paraîtra en public habillé en femme.
Écrivain prolixe et érudit, il fait l'éloge du costume féminin et produit de nombreux ouvrages sur la navigation, l'histoire du moyen âge et les ‟antiquités" de Bretagne. Fréminville est encore cités aujourd'hui pour ses observations archéologiques.
Celtomane, romantique, naturaliste, ‟antiquaire", franc-maçon, marin et chouan à l'occasion, il laisse dans la mémoire des Brestois l'image d'un travesti savant, et d'un Templier d'un autre âge.

Le livre est rédigé à la première personne. Il nous fait revivre l'époque napoléonienne et la Restauration où dominaient la celtomanie et le romantisme, sans chercher à imiter les excès de l'époque en matière de langage et de sentiments. Les rapports complexes de Fréminville avec les femmes sous-tendent l'ouvrage mais sa vraie passion est l'Histoire héroïque. Nous parcourons les mers avec lui et vivons à Brest au début du 19ème siècle. L'ouvrage est fondé sur une documentation originale et souvent peu connue.

À propos de l’auteur

Je vois le jour le 29 janvier 1943 au Relecq-Kerhuon en Finistère, la veille d'un bombardement terrible sur Brest qui détruit la clinique où je devais naître. Peu après, je tombe gravement malade. Grâce à l'obstination de mon père, je survis à l'épidémie qui fit de nombreuses victimes parmi les bébés de la région.

Elève peu brillant, je considère comme un soulagement d'entrer comme apprenti à l'arsenal de Brest. Grâce à la promotion sociale, très efficace à l'époque, j'intègre l'Ecole Technique Supérieure de la Marine, (aujourd'hui ENSTA Brest). J'en sors en 1966 avec un diplôme d'ingénieur.

Je me marie la même année. Nous aurons deux garçons (nés en 1967 et 1970).

Affecté à Toulon puis à Cherbourg, je fais un nouveau séjour à Toulon avant de revenir à Brest. Je finis ma carrière à Paris comme il se doit. J'effectue de nombreuses missions à l'étranger, en Europe mais aussi aux U.S.A., au Canada, en Inde.

En retraite en 1999, je commence à écrire pour moi (dans l'administration on écrit beaucoup mais on signe rarement). Des nouvelles d'abord, inspirées des lettres que j'écrivais à mon épouse lors de mes déplacements. Je participe à quelques concours de nouvelles, je gagne parfois. Succès d'estime.

En 2003 enfin, sort mon premier livre : "Marmous", aux éditions du Télégramme. Je me crois lancé, il n'en est rien. Chaque livre sera un long combat. Mais je continue !



Autres livres de Gilbert SIOU

Retour en haut