Association des Ecrivains de Bretagne

bandeau accueil

Eloge de la sottise

par Gilbert SIOU

Couverture d’ouvrage : Eloge de la sottise

La sottise parle aux sots, à la première personne. On est tous sots quelque part (sotte expression) qu'on soit académicien ou apprenti coiffeur. Moi, la sottise, je vous aide à vivre où même à survivre, à être heureux, un peu. Je me promène dans la société et je croque au hasard un automobiliste, un scientifique, un homme politique...
Vous voulez connaître l'avenir, votre profil psychologique, la recette du bon couple, la religion du siècle ? Je dis tout et ce qu'il ne faut pas dire.
Quand vous m'aurez lu, vous hésiterez à prononcer certaines phrases et vous me maudirez !

L'auteur, Pierre Datelin dit Brioché, est mort en 1671, il est célèbre pour ses marionnettes et son singe Fagotin. Voltaire le dit père de Polichinelle et descendant du prince de la sottise.

On se demande pourquoi j'ai choisi ce pseudonyme !

À propos de l’auteur

Je vois le jour le 29 janvier 1943 au Relecq-Kerhuon en Finistère, la veille d'un bombardement terrible sur Brest qui détruit la clinique où je devais naître. Peu après, je tombe gravement malade. Grâce à l'obstination de mon père, je survis à l'épidémie qui fit de nombreuses victimes parmi les bébés de la région.

Elève peu brillant, je considère comme un soulagement d'entrer comme apprenti à l'arsenal de Brest. Grâce à la promotion sociale, très efficace à l'époque, j'intègre l'Ecole Technique Supérieure de la Marine, (aujourd'hui ENSTA Brest). J'en sors en 1966 avec un diplôme d'ingénieur.

Je me marie la même année. Nous aurons deux garçons (nés en 1967 et 1970).

Affecté à Toulon puis à Cherbourg, je fais un nouveau séjour à Toulon avant de revenir à Brest. Je finis ma carrière à Paris comme il se doit. J'effectue de nombreuses missions à l'étranger, en Europe mais aussi aux U.S.A., au Canada, en Inde.

En retraite en 1999, je commence à écrire pour moi (dans l'administration on écrit beaucoup mais on signe rarement). Des nouvelles d'abord, inspirées des lettres que j'écrivais à mon épouse lors de mes déplacements. Je participe à quelques concours de nouvelles, je gagne parfois. Succès d'estime.

En 2003 enfin, sort mon premier livre : "Marmous", aux éditions du Télégramme. Je me crois lancé, il n'en est rien. Chaque livre sera un long combat. Mais je continue !



Autres livres de Gilbert SIOU

Retour en haut