Association des Ecrivains de Bretagne

bandeau accueil

NAU L’OLONNAIS, FLEAU DES CARAIBES

par Yvon MARQUIS

François Amélineau, dit Nau l'Olonnais, est l'un des nombreux pirates qui ont écumé les Caraïbes au XVIIème siècle. Ses exploits, d'une témérité et d'une ampleur inédites dans le monde de la flibuste, ont contribué à tisser sa légende et à faire de lui l'un des forbans les plus sanguinaires que la Terre ait jamais portés. Son audace, sa cruauté, sa haine des Espagnols suscitèrent aussi bien une crainte quasi superstitieuse chez ses victimes qu'une vénération absolue de la part de ses hommes.

Ce roman qui retrace son sillage sanglant est aussi une peinture pittoresque et réaliste de ce qu'était la rude existence des boucaniers et des flibustiers ; à l'encontre de nombreuses idées reçues, on y découvre des hommes courageux, pétris du sens de l'honneur et constituant une société singulière, aux règles intransigeantes. On les appelait les Frères de la Côte. Leur république avait son siège à l'île de la Tortue.

La personnalité de Nau l'Olonnais ne se limite pas à l'excès de ses crimes. Il était doté d'une grande force de caractère ; il était habité d'un sens aigu de l'amitié et de la droiture. Il se voyait plus comme un justicier que comme un prédateur. C'était un chef authentique et respecté.

En plus de mettre en valeur ces facettes qui font de l'Olonnais un personnage attachant et pas seulement un malfaiteur sans foi ni loi, l'auteur livre à ses lecteurs un grand roman d'aventures aux multiples rebondissements.

À propos de l’auteur

MARQUIS Yvon est né en 1950 à La Caillère, petit village au cœur du bocage vendéen. En 1974, son diplôme de l'Ecole Supérieure de Commerce de Paris en poche, il choisit l'expatriation en Côte d'Ivoire. Il y réalisera l'essentiel de sa carrière, dans le négoce du café et du cacao. Rentré en France en 2001, il poursuit sa vie active comme directeur d'une société commerciale.

En retraite depuis 2011, il peut maintenant se consacrer à ce qui a toujours été sa passion : l'écriture. Si ses premiers ouvrages ("Blanc cassé" et "Arthur Verdier") sont fortement empreints de son passage en Afrique et de son affection pour ce continent, les suivants marquent un retour aux sources vendéennes.

Ses premiers livres ont un fil rouge commun : restaurer la renommée de personnages qui ont ac compli de grandes choses pendant leur vie, mais qui sont passés aux oubliettes de l'Histoire. C'est le cas pour Arthur Verdier, pionnier du commerce du café en Afrique, de l'amiral Pierre de Vaugiraud, du pirate Nau l'Olonnais, un des pires représentants des Frères de la Côte, et de Philippe Guillery, bandit de grands chemins avant que sa vit devienne l'objet d'une comptine enfantine.

La palette des thèmes s'élargit maintenant à d'autres sujets romanesques.



Autres livres de Yvon MARQUIS

Retour en haut