Association des Ecrivains de Bretagne

bandeau accueil

De la toile aux chemin de fer – L’extension nationale d’une entreprise bretonne au xixe siècle

par Charles DES COGNETS

De la toile aux chemin de fer - L'extension nationale d'une entreprise bretonne au xixe siècle

La dernière période du XXe siècle aura été dominée par l'extraordinaire développement des nouvelles technologies de l'information. Le XIXe ne fut pas en reste en termes de mise en communication entre les hommes, au contraire, lui qui inventa le cinéma, l'automobile, l'aviation... et le chemin de fer ! Et malgré tous les clichés sur cette terre de Bretagne que certains appelèrent "Terre du passé", des hommes surent se lever et accompagner le développement de ces moyens de transport, et en tirer profit.

Les Finistériens, se diront : « Encore histoire de Juloded ! » Les autres se questionneront pour comprendre comment et pourquoi un groupe familial restreint, issu du plus profond de la terre bretonne, sut développer une activité entrepreneuriale un peu partout en France, et donc bien en dehors du cercle limité de ses possessions terriennes.

Alors voici leur histoire, avec comme fil rouge de lecture le récit biographique de celui qui fut le plus visionnaire d’entre eux, à la fois leur mentor, un homme socialement inséré dans les relations d’affaire au point de pouvoir se présenter chez un ministre dans son costume traditionnel et en court-circuitant tout rendez-vous, et aussi un homme politique aux convictions tranchées et aux manœuvres électorales originales, sans oublier combien il resta malgré tout définitivement enraciné en son village natal, jusqu’à sa mort à l’aube du nouveau siècle, toujours fier de ses origines, de son éducation, de son mode de vie, de ses croyances.

À propos de l’auteur

Quand une vie professionnelle est trop prenante, elle interdit d’agir sur tout ce qui s’en écarte. Alors quand on atteint ce statut dit de retraité, et qu’on décide de ne pas se mettre en retraite, tout ce dont on a été privé devient possible. Fouiller dans des centres d’archives dispersés sur toute la France ou presque, et parfois à l’étranger, courir ici et là pour collecter des documents privés porteurs d’informations inédites, passer des heures dans les bibliothèques les plus riches à la recherche de textes oubliés et parfois négligés. Tout devient possible. Et quel plaisir alors que de partager les fruits de ce nouveau travail… en écrivant.

Et écrire, cela peut être : décrire et analyser une réussite entrepreneuriale inattendue dans la Bretagne du XIXème siècle : raconter heure par heure le déroulé de ces jours où, contrairement à d’autres plus récents, Paris brûla, ravagé par les combats de rues ; expliquer ce que fut le parcours d’hommes d’origines sociales et géographiques multiples qui, tenant tête pied à pied à l’envahisseur prussien de 1870, parcoururent la France dans tous les sens avant de passer la frontière suisse dans un tout dernier combat. Et d’autres textes à venir, fruits de d’autres recherches, ou parfois plus légers mais toujours inspirés des faits venus du passé.

Et c’est avec beaucoup de passion, une bonne dose de méthode, et l’utilisation des souvenirs, des expériences, des savoir-faire, accumulés au fil d’une vie personnelle ou en entreprise, avec au cœur le souvenir des ajoncs et des bruyères en fleur, de la douceur du crachin sur le visage, de ce goût de sel qu’apportent les embruns venus du grand large, qu’un Breton né en 1940 dans un petit village de le Bretagne profonde cherche à offrir ces pages imprégnées d’histoire.



Autres livres de Charles DES COGNETS

Retour en haut