Association des Ecrivains de Bretagne

bandeau accueil
Accueil » Claire FOURIER

Claire FOURIER

Notice biographique

Claire Fourier est née à la pointe du Nord-Finistère, à Ploudalmézeau en 1944. Elle est diplômée d'Histoire et de l'École Nationale Supérieure des Bibliothèques. Elle a été professeur de Lettres et bibliothécaire. Une existence itinérante la prive de son métier, elle travaille alors pour des revues littéraires, devient un temps assistante de l'écrivain Henri Pollès. Il la convainc de ses consacrer à l'écriture. En 1987 elle montre le manuscrit en cours de Ce que dit le vent d'Ouest à Maurice Blanchot qui exprime aussitôt son bonheur de lire le texte "dans ce qu'il a de libre" et range l'auteur aux côtés de Louise Labé et de madame de Sévigné. Bernard Noël écrit qu'elle a inventé un nouveau genre "la sensualité verbale" et dit : "Bonheur d'écriture qualifie une expression si adéquate à son propos que, charmé par cette justesse, le lecteur en éprouve un ravissement." Claire Fourier se lie avec Charles Juliet, avec Pierre Sipriot qui confie que Métro Ciel lui a rendu le goût de la littérature et de la vie et fait publier Je vais tuer mon mari...
Elle a publié une quinzaine de livres. Ces livres, qui nouent l'introspection à la narration dans un souci de rigueur poétique, entrent difficilement dans un genre défini ; c'est pour la commodité qu'il faut les appeler tantôt romans, récits, essais, poèmes. "Qu'est-ce que je cherche à dire ? L'état central fluctuant qui est le nôtre, les idées folles, les idées sages qui nous assaillent et nous déstabilisent, l'impermanence permanente, les besoins profonds sous les désirs passagers, — les ricochets de l'âme sur l'eau du temps."
Claire Fourier habite Paris et Carnac — où ont été écrits, en particulier, les quatre recueils de haïku dédiés chacun à une saison.

Pour plus de détails, voir Claire Fourier sur Wikipedia
Claire Fourier, Bibliographie Aux éditions Actes Sud

Métro Ciel, suivi de Vague conjugale, récits, coll. Un endroit où aller, 1996. Rééd. coll. Babel, 2006.

Aux éditions Bartillat

Je vais tuer mon mari..., roman, 1997. Rééd. coll. Omnia, 2009.
La Trace, méditation, 1999.C'est de fatigue que se ferment les yeux des femmes, récit, 2002.
A l'Atelier des BrisantsRC4, Route du Sang, récit historique, 2000. Epuisé.
Chez Jean-Paul Rocher, éditeur

Ce que dit le vent d'Ouest, roman, 1998.
L'amante océane, récit, 1999. Édition resongée, 2008.
Plus marine que la mer, roman, 2001.
Bernard Noël ou Achille immobile à grands pas, suivi de Nonoléon de Bernard Noël, essai, 2002.
Au clair de la solitude, roman, 2004.
Route Coloniale 4 en Indochine, rééd. de RC4, Route du Sang, 2004.
Saint-amour ou les Vignes du rêve, récit, 2004, (de Béatrice Clairhell, pseud.)
À contre-jour(nal). En filant le temps, 1er novembre 2004-31 octobre 2005. Publié en 2006.
La Visite, récit, 2008.
Comme en passant, récit, 2008. Suivi d'une lettre de Bernard Noël.Saint-amour ou les Vignes du rêve, récit, éd. revue et augmentée, 2008.
Je ne compte que les heures heureuses, roman, 2010.
Le temps de le dire, haïku d'été, 2004.
Taches de rousseur, haïku d'automne. Précédé de L'Arbre, la mer et la femme par Jean Markale, 2006.
Jours écrits en hiver, haïku qui n'en sont plus, 2007.
La Valse libertine, haïku-roman de printemps, 2009.
Aux Editions Le Serpent à plumes

Plus marine que la mer, roman, rééd. coll. Motifs, 2004.
Claire Fourier vient d'obtenir le prix Bretagne et le prix Ar Vro de la ville de Vannes.

Elle sera reçue par Céline Bénabès à l'espace Paroles du Festival interceltique de Lorient le samedi 11 août à partir de 15h45. Cette présentation littéraire sera suivie d'une séance de dédicaces à partir de 17 heures environ.


Ouvrages de Claire FOURIER

Ouvrage introuvable
Retour en haut