Association des Ecrivains de Bretagne

bandeau accueil

Charles DOURSENAUD

ouvrages publiés :

Récits historiques

Deux têtes pour le bourreau Editions Art Culture et Patrimoine 2007
Le sang des Cent-Jours Editions Fou de Bassan 2007
Les contrebandiers de Plougrescant Editions Fou de Bassan 2008
Crimes et filouteries au pays de Tréguier Editions Fou de Bassan 2009
Petites histoires de chouans bretons Editions Terre de Brume 2010
L'assassin frappe à Guingamp Editions Fou de Bassan
Le fusil de récompense Editions Les Oiseaux de Papier 2010
L'ombre du corbeau Editions les Oiseaux de Papier 2012
Poèmes :
Ballades d'un verre à pied (poèmes noctiluques) Couleurs et Plumes 2014
Essai :
La Bretagne contre vents et marées Editons des Montagnes Noires 2015
.
Romans

Puisque tu dois mourir Editions les Oiseaux de Papier 2012
Aperçu : roman haletant autour de la thématique arthurienne, rempli d'anecdotes cosasses et de personnages truculents. L'histoire démarre à l'Île Grande, et plus précisément à lIle d'Aval en 1942. Un officier nazi, aussi inquiétant qu'érudit, y découvre les reliques du roi Arthur. Ces pièces précieuses tombent bientôt entre les mains d'un maître du marché noir, collaborateur notoire, qui a l'idée, bien des années plus tard, de créer un gigantesque parc d'attractions au coeur de la forêt de Brocéliande (genre de Brocéland dédié au tourisme de masse). A Paimpont, les habitants sont partagés : faut-il saisir cette opportunité de développement économique ou protéger un patrimoine sacré ? Soutenu par les pouvoirs publics, le projet avance bon train ... jusqu'à ce que les habitants et les membres de la S.C.I reçoivent de mystérieuses missives contenant des menaces puisées dans les Prophéties et les Poèmes de Merlin. Un premier mort est découvert....

Les semailles de Satan Editions les OIseaux de Papier 2014

Date de naissance : 20 octobre 1946
Ville de naissance : Tréguier
Ville de résidence : Louargat
An. d'adhésion à l'AEB : 2007

Coordonnées :

Adresse e-mail : doursenaudcharles@gmail.com


Ouvrages de Charles DOURSENAUD

Retour en haut